fbpx
Elevage de porcs au Burkina Faso

L’élevage de porcs au Burkina Faso fait assurément partie des niches du sous-secteur de l'élevage les plus rentables.

L’essor de l’élevage de porcs au Burkina Faso

Le nombre de porcs est passé de 1 963 000 têtes de porcs en 2005 à 2 346 000 têtes de porcs en 2014, soit une croissance de 19,51% en l’espace de 10 ans.

Depuis la publication des statistiques sur l’élevage en 2014 par le ministère en charge des ressources animales, il n’existe pas de statistiques actuelles sur l’effectif de porcs au Burkina Faso.

En se fondant sur les statistiques officielles sur la période allant de 2005 à 2014, la Rédaction de investirauburkina.net a estimé à 2 800 000 le nombre de têtes de porcs d'ici à la fin 2021. Cet effectif devrait croître pour dépasser la barre des 3 000 000 têtes de porcs d’ici à l’horizon 2026.

Consommation de porcs au Burkina Faso

Au Burkina Faso, la demande en viande de porcs va croissante, toujours supérieure à l’offre. Le Nombre de porcs abattus par jour dans les grands centres urbains est astronomique. En 2009 déjà, pour ce qui est des abattages contrôlés, on estimait à 1000 le nombre de porcs abattus par semaine dans la seule ville de Ouagadougou et entièrement consommés sur place.

En 2014, selon les données statistiques du ministère en charge des ressources animales, 186 000 porcs ont été abattus pour 4 458 tonnes de viande de porcs écoulée sur le marché national. Selon les estimations faites par investirauburkina.net à partir desdits statistiques, le nombre total de porcs abattus et contrôlés s’établira à environ 240 000 têtes de porcs à la fin 2021 pour une fourniture en viande porcs estimée à 5223 tonnes.

En prenant en compte les abattages clandestins dont le nombre, selon plusieurs acteurs de la filière, est sensiblement égal à celui des abattages contrôlés, Investirauburkina.net estime à plus de 350 000 le nombre de porcs abattus annuellement au Burkina Faso pour une fourniture en viande de porcs avoisinant 7 834 tonnes.

L’élevage de porcs au Burkina Faso est un business dont le marché va croissant.

Exportation de porcs vers les pays de la sous-région

Bien que la production de porcs soit insuffisante pour satisfaire la demande intérieure, le marché subie la pression de la demande des pays de la sous-région.

Selon les données du ministère en charge des ressources animales, 2 200 porcs ont été exportés en 2014 vers les pays de la sous-région contre 9 500 porcs en 2005.

Ces porcs sont exportés de la région du Centre-Est et de la région de l’Est vers les principales destinations que sont le Bénin, le Togo et le Niger.

Le Nigéria et la Côte d’ivoire s’approvisionnaient occasionnellement en porcs à partir du Burkina Faso, mais avec l’essor de la filière porcine dans ces pays, les quantités exportées vers ces destinations restent dérisoires voire non quantifiables.

Pour l’heure, les es éleveurs de porcs au Burkina Faso n'ont pas de capacités suffisantes pour approvisionner les marchés des pays de la sous-région en porcs.

Pourquoi investir dans l’élevage de porcs ?

Investir dans l’élevage de porcs au Burkina Faso reste de façon indéniable un business rentable, avec un retour rapide sur investissement.

  • Le porc croît plus rapidement que la plupart des animaux d’élevage, ce qui fait de l’élevage de porcs un business dont le retour sur investissement est rapide. En 6 mois, vous pouvez avoir des porcs de 100 kg ;
  • La reproduction est très rapide. La truie peut mettre bas 2 fois dans l’année avec des portées pouvant atteindre jusqu’à 12 porcelets à la fois ;
  • La demande en viande de porcs reste insatisfaite par l’offre actuelle ;
  • L’alimentation des porcs est une moindre préoccupation dans un pays à vocation agropastorale comme le Burkina Faso où les céréales de toutes sortes sont disponibles à coût raisonnable ;
  • « Avoir des porcs dans sa ferme c’est comme avoir de la liquidité dans sa poche » vue l’ampleur de la demande. Vous n’avez pas besoin d’une campagne marketing pour vendre vos porcs au Burkina Faso, les acheteurs viennent à vous;
  • Enfin, il est possible de démarrer l’élevage de porcs avec un petit budget et selon ses possibilités.

L’élevage de porcs fait partie des activités d'élevage les plus pratiqués au Burkina Faso. Investir dans l’élevage de porcs au Burkina Faso reste une opportunité rentable non suffisamment exploitée. Le marché national reste insatisfait tandis que la conquête du marché sous-régional s'avère une perspective à développer dans les prochaines années.

Télécharger : Guide : L' élevage de porc un business Lucratif

L’élevage de porcs au Burkina Faso figure incontestablement parmi les niches les plus rentables du sous-secteur de l’élevage au Burkina Faso.

Source : Ministère des ressources animales – Annuaire 2014 des statistiques de l’élevage

Nota bene : inverstirauburkina.net a déduit, à partir des statistiques de l’annuaire statique 2014 de l’élevage, un taux de croissance annuelle moyen de 2% pour ce qui est de l’évolution des effectifs de porcs et également de 2% pour l’évolution des abattages contrôlés. Toutes les estimations faites par investirauburkina.net ont été faites à partir desdits taux.

BAMBIO Z. François, investirauburkina.net