fbpx
Pagne tissé Faso Danfani

Le Gouvernement burkinabè s’est résolument engagé dans la valorisation des produits nationaux en mettant en place, par décret le 17 avril 2019, un Comité national des indications géographiques et marques collectives du Burkina Faso.

Quatre (4) produits phares du terroir dont le pagne tissé Faso danfani, le chapeau de Saponé, le beurre de karité et les produits en cuirs et peaux de Kaya font partie de la phase pilote du processus de labellisation des produits locaux burkinabè.

Pour les autorités burkinabè, le projet vise à améliorer la compétitivité des produits et à ouvrir l’accès aux marchés nationaux et étrangers, toute chose qui permettrait de mieux valoriser le travail des producteurs.

Sur le quatre (4) produits désignés en 2019 pour être labellisés, trois (3) portent désormais l’armature qualité Burkina Faso, toute chose qui affiche la ferme volonté des autorités de promouvoir le « Made-in-Burkina ».

Labellisation du Pagne traditionnel tissé « Faso DanFani »

Le 2 juillet 2020 dernier les autorités burkinabè en charge du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat ont officiellement dévoilé le label Faso Danfani, premier produit labellisé dans le cadre du processus de valorisation des produits locaux.

Le Faso Danfani est désormais sécurisée d’un sticker portant le label « Faso Danfani ». Il pourra être authentifié et retracé par le biais d’une application.

Les premiers pagnes Faso DanFani labellisés sont déjà mis sur le marché par les associations de tisseuses qui ont déjà reçu l’agrément.  

Toute cotonnade du Burkina Faso n’est désormais plus du Faso DanFani. Le choix du métier à tisser, le choix du fil utilisé, le mécanisme de tissage mis en œuvre et la teinture utilisée suivent désormais des normes bien déterminées.

Il est désormais possible, en flashant le QR code sur le produit, d’avoir toutes les informations sur le pagne, notamment le groupement qui l’a produit, l’année de production, les conditions de production, etc.

Ce label permet de lutter contre la fraude et la falsification du produit, d’y apporter de la valeur ajoutée et de sécuriser le travail près de 12 000 tisseuses burkinabè qui vivent du pagne traditionnel tissé.

La Fédération nationale des tisseuses du Burkina, qui comprend près de 1 000 associations salue l’initiative des autorités. Pour l’association, cette labellisation n’aura pas d’incidence majeure sur le prix de vente des pagnes tissés qui coûtent habituellement entre 6 000 et 10 000 francs CFA.

Labellisation du Chapeau de Saponé

Le 2 juillet 2020, soit deux jours après la labellisation du pagne tissé Faso danfani, les autorités burkinabè ont dévoilé le label du « Chapeau de Saponé ».

La labellisation du Chapeau traditionnel de Saponé tressé en paille et décoré de cuir, vise non seulement la protection et la valorisation de cette identité culturelle, mais également l’amélioration des revenus des artisans de la coopérative des producteurs du chapeau de Saponé.

Les chapeaux traditionnels de Saponé désormais mis sur le marché seront protégés contre la fraude et la contrefaçon.

Labellisation du beurre de karité du Burkina Faso

Après le dévoilement du label Faso DanFani le 30 avril 2019, celui du chapeau de Saponé, le 4 juillet 2020, le beurre de karité est le 3e produit à être labellisé. 

Dans la poursuite du processus de labellisation des produits du terroir, les autorités burkinabè ont procédé le mardi 03 août 2021 à Ouagadougou au dévoilement du Label Beurre de karité du Burkina Faso.

Le beurre de karité du Burkina Faso est désormais revêtu d'une armature de qualité et de confiance pour le bonheur de près de 3 millions de personnes vivant de la filière karité qui constitue le 4e produit d'exportation après l'or, le coton et la filière bétail viande.

Pour les autorités burkinabè, cette labellisation permettra d'accroître la demande en produits du karité et impulser la création d'emplois locaux au profit des couches les plus vulnérables que les femmes et des jeunes. 

Lancement du processus de labellisation du Poulet bicyclette

Le poulet de race locale communément appelé « Poulet bicyclette » est le 4ème produit sur la liste des produits à valoriser pour cette phase pilote.

Le 5 juillet 2021 le processus de labellisation a été lancé à Ouagadougou par les autorités burkinabè en charge des ressources animales.

Le Poulet bicyclette est non seulement apprécié des burkinabè mais également reconnu dans la sous-région et à l’international pour ses propriétés organoleptiques

La consommation journalière de volaille s’estime à 80.000 têtes et à 50.000 têtes, respectivement pour la ville de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

A Ouagadougou, le marché de la volaille génère un Chiffre d’affaires quotidien avoisinant les 200.000 millions de FCFA selon les autorités burkinabè en charge des ressources animales.

Avec l’inondation du marché par les poulets de chair importés, les autorités burkinabè font bien prendre la résolution de labelliser le « Poulet bicyclette », toute chose qui permettra de préserver le poulet de race locale de la concurrence déloyale et d’accroître son marché.

Promouvoir le « made-in-Burkina » à tout prix

Les autorités burkinabè entendent promouvoir de façon durable le « made-in-Burkina » et, pour ce faire, il a été institué le mois du « consommons local » en octobre 2020 au Burkina Faso.

Le mois du « consommons local est une initiative en plus du mois du consommer local dans l’espace UEMOA, prise de commun accord avec les ministres en charge du commerce dans l’espace UEMOA.

Elle rappelle le concept « consommons local » a été lancé le 29 Juillet 1987 par le Président Camarade Thomas SANKARA, lors de la 25e conférence du sommet des pays membres de l’OUA dans son discours sur la dette.

L’objectif recherché par les autorités burkinabè est le développement d’un secteur industriel et artisanal compétitif, à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents.

Les produits à labelliser devront être fabriqués au Burkina Faso et respecter une certaine qualité afin de se départir de la contrefaçon, toute chose qui permettrait d’éviter la concurrence déloyale.

BAMBIO Z. François, pour Investir au Burkina

LETTRE D'INFORMATION

Abonnez vous à notre newsletter pour être informé(e) de nos prochaines publicications. Investirauburkina.net, l'information économique sectorielle au Burkina Faso et en Afrique.

X

Right Click

No right click