fbpx
Industrie de transformation

La transformation de produits d'agriculture et d'élevage est une niche de marché en plein positionnement au Burkina Faso.

Au Burkina Faso les produits agricoles subissent encore très peu de transformation malgré l’important potentiel dont dispose le pays.

Dans son programme de développement économique et social (PNDES) mis en œuvre sur la période de 2016 à 2020, le Gouvernement burkinabè s’était fixé pour objectif d'accroitre la part des produits agricoles transformés de 15% à 25%.

Pour y arriver, le Gouvernement burkinabè a pris de nombreuses mesures afin d’attirer le maximum d’investisseurs dans la transformation des produits issus du secteur primaire.

En 2019, à travers le PNDES, 697 acteurs ont été formé aux techniques et aux normes de transformation des produits agricoles contre 189 en 2018. Sur la même période, 13 unités de transformation des produits agricoles ont vu le jour.

Tous ces efforts traduisent la volonté du Gouvernement burkinabè de faire de la transformation des produits locaux un véritable levier de l’économie nationale.

Outre ces actions, un accent particulier a été mis sur la promotion des pôles de croissance, la promotion des PME/PMI œuvrant dans le domaine de la transformation mais également sur la promotion des filières prioritaires précédemment définies dans le PNDES.

Les principales spéculations agricoles au Burkina Faso sont le coton, les céréales (le maïs, le riz, le niébé, etc.), les tubercules (l’igname, la patate, le manioc et la pomme de terre) et les produits oléagineux (graine de coton, les amandes de karité, le sésame, l’arachide et la noix de cajou). Les fruits et légumes présentent un important potentiel de développement et disposent déjà d’un circuit d’exportation dans la sous-région (Ghana, Togo, Benin, Côte d’Ivoire, Guinée équatoriale), en Europe et vers d’autres continents.

La transformation de ces spéculations agricoles s’affiche désormais comme le dernier rempart du secteur agro-pastoral en vue d’accroitre la valeur ajoutée des produits locaux pour plus de compétitivité sur les marchés locaux et internationaux.

Quelques opportunités d’investissement de l’industrie de transformation des produits agro-pastoraux

Les possibilités d’investissements sont nombreuses dans l’industrie de transformation des produits agricoles au Burkina Faso.

Ci-dessous quelques opportunités d’affaires pouvant générer d'importants revenus et, par ricochet, créer plus d'emplois.

Matière Première

Production moyenne

Constats

Opportunités

Coton

650 000 T

Moins de 5% de la production de fibre de coton est transformé dans le pays ;

  • Création de filatures et d'Unités de tissage ;
  • Unité de Confection de vêtements ;
  • Unité de production de coton hydrophile.

Sésame

130 000 T

Faible transformation locale

  • Création d’huilerie ;
  • Création biscuiterie.

Tomate

200 000 T

Faible transformation locale

  • Unité de fabrication de pâte de tomate.

Mangue

1 800 000 T

Faible transformation locale

  • Unité de production de jus de mangue ;
  • Unité de séchage de mangue.

Amande de Karité

300 000 T

Faible transformation locale

  • Création d’huilerie ;
  • Unité de fabrication de produits ;
  • pharmaceutiques et cosmétiques.

Arachide

340 000 T

Faible transformation locale

  • Création d’huilerie ;
  • Unité de fabrication de pâte d’arachide.

Anacarde

75 000 T

Faible transformation industrielle

  • Unité de fabrication d’huile, de jus et de savon ;
  • Unité de transformation de caramel, de pate de cajou.

Pour booster l’industrie de transformation des produits locaux, de façon concrète, le Gouvernement a procédé à la viabilisation de zones industriels et à la création des zones économiques spéciales en vue de faciliter l'implantation d'unités de transformation.

En plus de ces actions, les autorités burkinabè ont adopté une loi d’orientation et une charte des PME en novembre 2017 et défini un plan d’actions opérationnel pour soutenir l’émergence de PME/PMI avec des mesures spécifiques d’accompagnement destinées aux promoteurs opérant dans la transformation agroalimentaire.

Plusieurs autres stratégies ont été mises en œuvre ou envisagées par les autorités burkinabè en vue d’inciter à la transformation des produits locaux.

Le Gouvernement burkinabè affiche sa ferme volonté d’inverser la tendance actuelle d’exportation ou de consommation de produits locaux bruts, sans valeur ajoutée.

La transformation de produits locaux est incontestablement une importante niche de marché au Burkina Faso et s’affiche comme une opportunité d’investissement incontournable dans les prochaines années.

BAMBIO Z. François, pour Investirauburkina.net

LETTRE D'INFORMATION

Abonnez vous à notre newsletter pour être informé(e) de nos prochaines publicications. Investirauburkina.net, l'information économique sectorielle au Burkina Faso et en Afrique.

X

Right Click

No right click