Off Canvas sidebar is empty
- Publicité -

Comment ouvrir une station-service de vente d’hydrocarbures au Burkina Faso

Ouvrir une station-service de distribution d’hydrocarbures au Burkina Faso est un business très lucratif mais qui nécessite un investissement important et des démarches administratives longues et complexes.

Combien gagne-t-on dans le commerce d’hydrocarbures au Burkina Faso ?

Une fois la station-service construite et mis en service, les bénéfices sont importants. La commercialisation de carburant est un business qui est rentable.

L’Etat burkinabè offre une remise moyenne de 18 FCFA par litre d’essence et de gasoil vendu par la station-service. Outre cette remise, la société dont vous exploitez la marque (TOTAL, Shell, Petrofa, Oil libya, Oryx, Sodigaz etc.) offre une remise avoisinant 15 FCFA sur le litre de carburant vendu. Grosso modo, la station-service engrange 33 FCFA par litre d’essence ou de gasoil vendu.

Selon la responsable d’une compagnie pétrolière de la place, en vendant 150 000 litres d’hydrocarbures (essence super 91, ou gasoil, mélange) par mois vous réalisez un chiffre d’affaires de 4 950 000 F.CFA par mois soit 59 400 000 FCFA dans l’année. Nombreux seraient les stations-services qui atteignent cette performance qui permet d’amortir l’investissement au bout de la 3ème année.

Selon la même responsable, certaines stations-services performantes vendraient même jusqu’à 800 000 litres d’hydrocarbures par mois, soit un chiffre d’affaire de 26 400 000 FCFA par mois et 316 800 000 FCFA dans l’année. Avec ce rendement, l’investissement est amorti dans la première année d’exercice.

La vente d’hydrocarbure reste donc un investissement rentable mais qui nécessite de gros moyens. Dans les normes, la construction d'une station-service équipée s'estime a un coût qui oscille entre 100 et 150 millions de FCFA, à ériger sur une parcelle d’au moins 800 m2 qui vaut plusieurs millions de FCFA selon son emplacement.

Conditions d’ouverture d’une station-service au Burkina Faso

Les démarches d’ouverture d’une station-service sont longues et exigent plusieurs autorisations tout au long de la réalisation du projet.

L’Arrêté n° 154 /MMCE/SG/DGE du 5 novembre 2004 portant fixation des conditions d’ouverture des établissements de distribution de produits pétroliers de la troisième classe, première catégorie (stations-service et de distribution) fixe les conditions d’ouverture des stations-service au Burkina Faso.

Toute personne qui se propose d’ouvrir une station-service au Burkina Faso, doit être en possession d’un arrêté d’autorisation délivré par le Ministre chargé de l’Energie.

Outre l’arrêté d’autorisation délivré par le ministère en charge de l’énergie, la BUMIGEB, le ministère de l’environnement et la marie interviennent dans le processus d’ouverture en délivrant d’autres autorisations.

Composition du dossier d’ouverture d’une station-service au Burkina Faso

La CIRCULAIRE Nº 2004-04 -155 /MCE/SG/DGE du 5 novembre 2004 précisant la composition du dossier de construction d'une station-service ou de distribution de produits pétroliers, précise la composition du dossier d’ouverture d’une station-service au Burkina Faso.

Selon chaque étape des travaux de construction de la station-service, le dossier doit comprendre les éléments suivants :

Etape 1 : Demande de visite pour la construction d’une station-service

Pièces à fournir :

  • Une demande revêtue d’un timbre fiscal de 5000 FCFA adressée au ministre en charge de l’énergie ;
  • Une photocopie légalisée de la carte professionnelle de commerçant en cours de validité ;
  • Une fiche comportant la nature et l’importance de l’établissement que le demandeur se propose d’ouvrir, avec l’indication du nombre de distributeurs, des quantités et types de produits qu’il se propose d’y stocker pour la vente ;
  • Les références de la parcelle devant abriter les installations ;
  • Quatre (4) plans de situation à l’échelle du 1/200ème au minimum en indiquant les dispositions projetées de l’établissement ainsi que l’affectation des terrains et constructions le jouxtant immédiatement.

La visite de site est sanction par un procès-verbal d’une validité d’un an.

Etape 2 : Demande d’autorisation de démarrage des travaux

Pièces à fournir :

  • Une demande revêtue d’un timbre fiscal de 5000 FCFA adressée au Directeur Général du ministère en charge de l’énergie ;
  • Le Procès-verbal de visite de site délivré par le Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina Faso (BUMIGEB) ;
  • Une photocopie légalisée du décret de changement de destination de terrain ou de l’arrêté d’attribution dans lequel la destination de la parcelle pour la construction d’une station-service est expressément mentionnée ;
  • Une photocopie légalisée de l’arrêté de construire de la station-service délivré par l’autorité administrative du ressort de la localité (Marie) ;
  • Quatre (4) plans de masse à l’échelle 1/100ème.

L’autorisation de démarrage des travaux est valable pour un an.

Etape 3 : demande de visite de pose de cuves, tuyauteries et autres installations techniques

Pièces à fournir :

  • Demande revêtue d’un timbre fiscal de deux cents (200) FCFA adressée au Directeur Général du ministère en charge de l’énergie ;
  • Une copie de l’autorisation de démarrage des travaux ;
  • Les certificats d’épreuves des cuves en cours de validité délivrés par le BUMIGEB.

Etape 4 : Demande de visite de conformité en matière de sécurité « incendie » avant mise en service de la station-service

Pièces à fournir :

  • Demande revêtue d’un timbre fiscal de deux cents (200) FCFA adressée au Directeur Général du ministère en charge de l’énergie ;
  • Le procès-verbal de pose des cuves et tuyauteries délivrés par le BUMIGEB

Etape 5 : Demande d’ouverture de la station-service

  • Demande revêtue d’un timbre fiscal de deux cents (200) FCFA adressée au Ministre en charge de l’énergie ;
  • Procès-verbal de la visite de conformité indiquant les couleurs et la marque de la station-service délivré par le BUMIGEB.

Une station-service située à un bon emplacement génère d’importants bénéfices. On peut y associer plusieurs autres business (vente de lubrifiants, boutique, café etc) pour accroître son chiffre d’affaires.

Passionné du Web, à la fois Economiste et Conseiller en Gestion des Ressources humaines, monsieur BAMBIO est le fondateur de investirauburkina.net qu’il administre et anime, en collaboration avec des contributeurs, depuis février 2007.
Plus de détails sur Monsieur BAMBIO

Investir au Burkina

Magazine burkinabè
de l'information
économique sectorielle
Tél. : (00226) 05803095
direction.bf@investirauburkina.net

A propos

Burkina Faso

Newsletter

Soyez informé (e) de nos prochaines publications

Login