fbpx

Selon l’Association des professionnels des sociétés d’Assurance du Burkina (APSAB), l’industrie des assurances au Burkina a généré en 2020 des primes de 108 milliards de F.CFA dans les branches vie et non-vie.

La production globale du marché des assurances au 1er semestre 2021 s’élève à 61,94 milliards de F.CFA, soit une progression de 15% par rapport à la même période de 2020.

Les assurances ont fait preuve de résilience face à la pandémie mondiale du covid-19 et ont poursuivi une dynamique globalement positive.

La production totale du marché des assurances au 1er semestre 2021 s’élève à 61,94 milliards de F.CFA, soit une croissance de 15% par rapport à la même période de 2020.

Le montant total des prestations est de 23,55 milliards de F.CFA, soit une progression de 11% par rapport à la même période de 2020.

Lire aussi : Compagnies d'assurance au Burkina Faso : chiffre d'affaires en 2020

Assurance non-vie

La production au 1er semestre 2021 des sociétés d’assurances non-vie s’élève à 34,27 milliards de F.CFA, soit une croissance de 10,56% par rapport à la même période de l’année 2020.

Le montant des prestations du semestre s’élève à 13,13 milliards de F.CFA, soit une progression de 8,12% par rapport au 1er semestre de 2020.

Lire aussi : Assurance automobile au Burkina Faso : un chiffre d'affaire de plus de 25 milliards de F.CFA en 2019

Assurance vie

La production en assurance vie s’élève à 27,67 milliards de F.CFA à la mi-2021, soit une progression de 20,83% par rapport à la même période de 2020.

Les prestations du marché vie sont en progression de 14,02% pour se situer à 10,41 milliards de F.CFA. Ainsi, la collecte nette du marché est de 17,26 milliards de F.CFA au 1er semestre de 2021.

L’assurance vie a poursuivi sa croissance, avec une part de marché de 45% au 1er semestre de 2021.

Perspectives

  • L’effectivité de l’obligation de l’assurance transport à travers la plateforme SYLVIE et le contrôle du CAF effectué par la douane ;
  • La tenue de la table ronde des Directeurs Généraux en IARD pour l’assainissement de la branche Automobile et la branche Transport courant le 3ème et le 4ème trimestre de l’année ;
  • La mise en place d’un comité de réflexion sur l’effectivité des assurances deux et trois roues par le Ministre en charge du secteur des assurances ;
  • L’organisation d’une table ronde des Directeurs Généraux des sociétés d’assurances vie sur le respect des tarifs en vie ;
  • L’harmonisation et l’assainissement des pratiques en assurance santé.

BAMBIO Z. François, investirauburkina.net

Source. : APSAB, note du 2ème trimestre 2021

X

Right Click

No right click