fbpx
Banque Agricole du Faso - Siège sociale

La Banque agricole du Faso (BADF) a officiellement lancé ses activités le 29 mars 2019 à Ouagadougou. Le paysage financier burkinabè accueille ainsi sa quinzième banque prioritairement dédiée au financement du monde rural.

Le secteur agricole du Burkina Faso souffre en effet d’un déficit criard de financement tant du secteur public que du privé. En effet, la part des concours qui lui était consacrée représentait à peine 3,5% des financements bancaires malgré l’existence de quatorze (14) banques et de quatre (4) établissements financiers.

L’engagement des nouvelles autorités pour la création d’une banque agricole se comprend aisément. L’agriculture occupe en effet environ 84% de la population active et constitue la principale source de revenus pour les populations les plus pauvres.

Le lancement de ce nouvel établissement financier est née de la volonté des plus hautes autorités du Burkina Faso à s’engager de manière résolue pour la création, sur un modèle économique original et innovant, d’une banque dédiée prioritairement au financement du secteur rural sans toutefois occulter celui des autres secteurs porteurs de l’économie nationale.

La nouvelle banque aura pour but de mobiliser l’épargne populaire en milieu rural et de financer, notamment, l’agrobusiness. Elle se positionnera aussi, notamment pour assurer sa rentabilité et sa pérennité, comme une banque universelle moderne au service de tous les Burkinabè des campagnes. Destinée prioritairement au monde rural, elle restera également ouverte au financement des autres secteurs de l’économie.

Doté d’un capital de 14,8 milliards de francs CFA, la BADF est abondé majoritairement par l’État via le Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES), la Loterie nationale du Burkina, la Caisse de retraite des fonctionnaires, ainsi que des entrepreneurs privés locaux.

Son conseil d’administration est composé de dix membres, dont trois représentants du monde rural. La BADF, dont le siège est à Ouagadougou, ouvrira prochainement des agences dans les villes de Bobo-Dioulasso et de Dédougou puis, progressivement, dans l’ensemble des provinces du pays.

Dans la foulée du lancement de ses activités, la BADF, quinzième banque du paysage financier burkinabè, a indiqué avoir obtenu un accord de financement de 6,3 milliards de francs CFA auprès de la Banque africaine de développement (BAD), des ressources qui ont notamment permis la mise en place d’une assurance agricole pour assurer le remboursement des crédits, en cas de calamités naturelles.

Le 22 juillet 2020, le conseil des ministres a d’ailleurs pris un décret portant création d’un Fonds de développement agricole (FDA) domicilié dans les livres de la Banque agricole du Faso (BADF).

Ledit fonds a pour mission l’octroi des crédits destinés à financer l’acquisition de matériel et d’équipement agricoles et la réalisation d’infrastructures de conservation et de stockage des produits agricoles.

L’adoption de ce décret permis ainsi à la BADF la mise en place d’un dispositif permanent capable de répondre durablement aux besoins financiers des petits exploitants agricoles.

BAMBIO Z. François

X

Right Click

No right click