Off Canvas sidebar is empty
- Publicité -

Crise dans le minier au Burkina: 4 milliards de F.CFA et 600 emplois perdus

Les problèmes sur les sites aurifères se sont multipliés et ce depuis les évènements des 30 et 31 octobre.  

Les cas de conflits les plus récents sont le Bam avec BissaGgold, le 25 et 26 février, le cas de Karatenga  avec la société minière de valorisation de l’or, à Bouroum au Sanemtenga, société minière de Tarpako le 16 et 17 février et le cas de Tarpako.

Ces conflits ont entraîné au total 600 pertes d’emploi, des pertes en biens et matériels d’une valeur de 4 milliards de F CFA  que l’Etat devrait rembourser.

L’office national de la sécurisation des sites miniers (ONASSIM), en collaboration avec le Ministère de l’Administration, de la Décentralisation Territoriale et de la Sécurité et le Ministère des Mines, a entrepris une tournée de sensibilisation sur les conflits du 11 au 15 mars 2015. Trois régions sont concernées : le centre-nord, le sahel et le nord.

Passionné du Web, à la fois Economiste et Conseiller en Gestion des Ressources humaines, monsieur BAMBIO est le fondateur de investirauburkina.net qu’il administre et anime, en collaboration avec des contributeurs, depuis février 2007.
Plus de détails sur Monsieur BAMBIO

Investir au Burkina

Magazine burkinabè
de l'information
économique sectorielle
Tél. : (00226) 05803095
direction.bf@investirauburkina.net

A propos

Burkina Faso

Newsletter

Soyez informé (e) de nos prochaines publications

Login