Off Canvas sidebar is empty
- Publicité -

Secteur du commerce au Burkina Faso : 48% des entreprises créées en 2019 exercent dans le commerce

Le secteur du commerce joui incontestablement d’une bonne santé au Burkina Faso.

En 2019, au total 13 137 nouvelles entreprises ont été créées au Burkina Faso contre 12 511 en 2018 soit une croissance de 5%.

Comme fait marquant, on constate une recrudescence de la création d’entreprises dans le domaine du commerce.

On enregistre 6 362 entreprises créées dans le domaine du commerce en 2019 contre 6 221 en 2018, soit une augmentation de plus de 2%.

En plus du fait que le nombre d’entreprises dans le domaine du commerce ait progressé sur le période 2018-2019, les statistiques indiquent l'expansion de l’activité de commerce par rapport aux entreprises des secteurs de l’industrie, des services et de l’artisanat.

L’activité de commerce se hisse à la tête des autres domaines d’activités au Burkina Faso. Plus de 48%, soit près de la moitié des entreprises créées au Burkina Faso en 2019 exercent dans le domaine du commerce, devant celles du secteur des services (41%), du secteur de l’artisanat (4%) et du secteur de l’industrie (2%).

Au Burkina Faso, l’activité commerciale se concentre dans les grands centres urbains, notamment Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Un autre fait marquant est l'intérêt affiché des ressortissants étrangers par le secteur du commerce au Burkina Faso. On enregistre 339 autorisations d’exercer dans le domaine du commerce formulées par les étrangers. Ce nombre de demandes était de 342 et 463 respectivement en 2018 et en 2017.

Les activités de commerce sont réglementées au Burkina Faso et des contrôles sont régulièrement menés pour assainir le climat des affaires.

Au titre de l’année 2019, ce sont au total 16 529 commerçants qui ont été contrôlés par la Direction générale de la réglementation et du contrôle des prix (DRICA). A l’issue desdits contrôles, 15 988 commerçants en infraction ont été épinglés.

La régulation du climat des affaires est une priorité pour les autorités burkinabè qui continuent de renforcer le dispositif de contrôle de la qualité et des prix des biens et services commercialisés sur le marché national.

Source : Institut national de la statistique et de la démographie (INSD)

Passionné du Web, à la fois Economiste et Conseiller en Gestion des Ressources humaines, monsieur BAMBIO est le fondateur de investirauburkina.net qu’il administre et anime, en collaboration avec des contributeurs, depuis février 2007.
Plus de détails sur Monsieur BAMBIO

Investir au Burkina

Magazine burkinabè
de l'information
économique sectorielle
Tél. : (00226) 05803095
direction.bf@investirauburkina.net

A propos

Burkina Faso

Newsletter

Soyez informé (e) de nos prochaines publications

Login