fbpx

La consommation de riz au Burkina Faso est couverte à 60% par les importations. Le riz figure parmi les céréales les plus consommées au Burkina Faso.

Globalement la facture des importations de riz est en constante hausse et devrait atteindre 107 milliards de F.CFA à l’horizon 2025 (DGESS/MAAH, 2016).

En 2019, le Burkina Faso a dépensé plus de 69 milliards de F.CFA dans l’importation de riz contre seulement 40 milliards de F.CFA en 2011, soit une augmentation annuelle moyenne de 7% sur la période 2011-2019.

En 2020, le montant des dépenses d’importation de riz a chuté pour s’établir à 58 milliards de F.CFA à cause des difficultés d’importation des denrées suite à l’avènement de la pandémie du covid-19 à la fin 2019.

Le riz en brisures représente plus de 90% de la valeur totale des importations de riz en 2019

En 2019, le Burkina Faso a dépensé 62 813 800 000 F.CFA dans l’importations de riz en brisures contre 24 885 100 000 F.CFA en 2011, soit une augmentation de 152,53%.

Le riz en brisures est le plus importé par les commerçants de riz. Il représente jusqu’à 90,65% de la valeur totale des importations de riz en 2019.

Ce montant a baissé en 2020 pour s’établir à 44 527 600 000 F.CFA. Cette baisse de la dépense totale consacré à l’importation de riz en brisures sur l’année 2020 s’explique en grande partie par l’avènement du covid-19 à la fin 2019 et ses effets néfastes sur les chaînes d’approvisionnement.

Le riz en brisures ou brisures de riz représente un important marché pour les importateurs, grossistes, demi-grossistes et détaillants de riz.

La facture des importations de riz en brisures enregistre une croissance annuelle moyenne de 12% depuis 2011.

Provenance du riz en brisures importé par le Burkina Faso

Le riz importé au Burkina Faso provient principalement de l’Inde, la Thaïlande et Myanmar sont les principaux pays qui approvisionnent le Burkina Faso en brisures de riz.

L’Inde, premier pays fournisseur du Burkina Faso en brisures de riz

Le riz en brisures importé au Burkina Faso provient essentiellement d’Inde.

33% de la valeur totale du riz en brisures importé par le Burkina Faso en 2016 provenant d’Inde. Cette part a progressé pour atteindre 61% en 2020.

La Thaïlande, 2ème pays fournisseur du Burkina Faso en brisures de riz

En 2016, la Thaïlande se venant devant l’Inde avec une part en valeur de 57,2% contre 33% pour l’Inde.

La Thaïlande a perdu sa place de premier fournisseur du Burkina Faso en brisures de riz. La valeur du riz en brisures importé de la Thaïlande représente 6,9% de la valeur totale de riz en brisures importé en 2020 contre 29,6% en 2019.

Les importations de riz en brisures en provenance de Myanmar

Depuis 2017 Myanmar est devenu un fournisseur important du Burkina Faso en brisures de riz. La part en valeur du riz en brisures fournie par le pays est passé de 13,5% en 2017, à 15,9% en 2018 puis à 16,7% en 2019.

En 2020, cette part se situe à 9%, à cause de la survenue de la pandémie à corona virus à la fin 2019.

Les autres pays fournisseurs du Burkina Faso en brisures de riz

Outre l’Inde, la Thaïlande et Myanmar le Burkina Faso s’approvisionnent également en riz brisures de riz auprès d’autres pays fournisseurs.

En 2020, le Burkina Faso a importé du riz en brisures des Etats-Unis d'Amérique pour une part en valeur de 10,3% ; du Japon (5,5%) ; de Chine (4,2%) ; du Viet Nam (1,6%) ; du Pakistan (1%) ; de la Côte d’ivoire (0,4%) et de Taipei (0,2%).

Le Brésil est également un fournisseur du Burkina Faso. En 2019, la part en valeur du riz en brisures importé du Brésil valait 0,8% du montant total injecté par le Burkina Faso dans l’importation de riz en brisures. En 2020, il n’y a pratiquement pas eu d’importation de riz en provenance du Brésil, toujours pour la même raison évoquée plus haut.

Au Burkina Faso le riz en brisures est le plus importé et également le plus vendu sur le marché national. C’est un important marché qui génèrent plusieurs milliards de F.CFA de chiffres d’affaires par an.

BAMBIO Z. François, Investirauburkina.net

Sources : Calculs du CCI sur la base des statistiques de Direction Générale des Douanes depuis janvier 2007.

               Calculs du CCI sur la base des statistiques de UN COMTRADE jusqu'à janvier 2007.

X

Right Click

No right click