fbpx
Off Canvas sidebar is empty
- Publicité -

Se lancer dans la fabrication de cure-dents et de pics à brochettes à Ouagadougou : une opportunité d'affaires en or

Le secteur des restaurants, maquis, bars et buvettes à Ouagadougou offre d'importantes opportunités commerciales. Avec l'urbanisation croissante de la ville, ces établissements attirent une clientèle toujours plus nombreuse.

Les habitudes de divertissement des Ouagalais ont évolué au fil des années. Les soirées cinéma, qui étaient autrefois très populaires, ont laissé place à d'autres formes de sorties telles que la fréquentation des restaurants, des maquis, des bars et des buvettes.

Une enquête menée par la police municipale en juin-juillet 2014 a révélé qu'il y avait environ 3800 débits de boissons à Ouagadougou, dont 279 bars, 1 383 buvettes, 1 705 kiosques, 93 jardins, 25 boîtes de nuit, 99 caves, 286 cabarets et 250 restaurants.

Depuis 2014, le nombre de débits de boissons à Ouagadougou, selon nos estimations, avoisine 4500, avec une tendance à la hausse.

Une croissance rapide du marché de l’alimentation urbaine

On observe la présence croissante de petits restaurants et de vendeurs de viandes et de grillades à proximité de ces établissements de divertissement et de débits de boissons.

Les grilleurs de viandes à Ouagadougou proposent des brochettes succulentes, souvent accompagnées de bières fraîches.

Les pics à brochettes et les cure-dents en bois jetables sont des accessoires essentiels pour ces vendeurs de viande grillée.

À Ouagadougou se tient même, de façon périodique, le FESTIGRILL (Festival des grillades de Ouagadougou).

Les autres occasions comme le SIAO et le FESPACO sont aussi de grands moments pour les grilleurs de viande.

En dehors des jours ordinaires, toutes ces occasions sont des périodes pendant lesquelles des quantités importantes de cure-dents et de pics à brochettes sont abondamment utilisées.

Opportunité d'affaires : La vente de pics à brochettes et cure-dents en bois jetables

La vente de pics à brochettes et de cure-dents en bois jetables représente une opportunité lucrative à Ouagadougou. Avec peu d'investissement initial, il est possible de générer des revenus importants en fournissant ces produits aux grilleurs de viandes.

Pour démarrer ce business, il faudra acheter une machine à cure-dents, disponible sur des sites comme Alibaba.

Cette machine, d'une capacité adaptée, coûte environ 6 millions de FCFA et fonctionne de la façon suivante :

  • Alimentation en matériau : La machine est chargée avec des bâtonnets en bois de la taille appropriée pour la fabrication des cure-dents.
  • Découpe : Les bâtonnets en bois sont introduits dans la machine, qui les découpe en petites sections de la longueur désirée pour former les cure-dents.
  • Façonnage : Les sections découpées sont ensuite façonnées pour obtenir la forme finale des cure-dents, généralement avec une extrémité pointue et une extrémité plate.
  • Polissage : Les cure-dents sont ensuite polis pour éliminer les éventuelles aspérités et leur donner une surface lisse.
  • Inspection : Les cure-dents sont inspectés visuellement pour s'assurer qu'ils répondent aux normes de qualité requises.
  • Conditionnement : Les cure-dents sont ensuite conditionnés en petits paquets prêts à être expédiés et distribués aux clients.

Ces machines sont généralement conçues pour produire une grande quantité de cure-dents ou de pics à brochettes en peu de temps, ce qui les rend idéales pour une utilisation industrielle.

L’un des avantages est le fait que ce type d'entreprise ne nécessite pas d’installation complexes. Il suffit d’acheter sa machine pour lancer sa production.

Il faudra cependant installer l’unité sur un site éloigné des quartiers d’habitation, de préférence dans les zones industrielles, pour limiter les nuisances sonores.

Clientèle et distribution

À Ouagadougou, aux côtés des 4500 débits de boissons, sont installés au moins 2250 grilleurs de viandes qui utilisent au quotidien des pics à brochettes et des cure-dents.

Outre les grilladeries, les autres clients sont les restaurants, les hôtels, les traiteurs etc.

En organisant bien votre travaille, il sera possible de faire des livraisons et d’aller vers les clients potentiels, sur leur site de travail.

Au Burkina Faso, les pics à brochettes et les cure-dents sont généralement vendus en petits paquets de 50 unités.

En fixant un prix de vente de sorte à pouvoir dégager un bénéfice de 75 FCFA sur chaque paquet vendu, il sera possible de réaliser un chiffre d’affaires raisonnable par mois, après déduction des charges.

Comment réussir dans ce business ?

Pour une unité de fabrication de cure-dents et de pics à brochettes au Burkina Faso, plusieurs précautions doivent être prises pour assurer le bon fonctionnement de l'entreprise et garantir la qualité des produits.

Tout d'abord, il est essentiel de sélectionner avec soin les matières premières. Il est recommandé d'utiliser du bois de qualité, résistant et non toxique, pour fabriquer les cure-dents et les pics à brochettes.

Pour se démarquer, une stratégie efficace pourrait consister à fabriquer des cure-dents et des pics à brochettes plus solides et durables, pouvant être utilisés pendant une durée prolongée, par exemple, au moins pendant un mois. Cette approche permettrait de répondre à une demande pour des produits de meilleure qualité sur le marché local.

Une autre possibilité serait de jouer sur la taille des pics à brochettes. Actuellement, les brochettes sont vendues à 200 FCFA l'unité, souvent sur de petits pics. En proposant des pics à brochettes de taille plus grande et plus résistants, capables de porter plus de morceaux de viande, il serait possible de cibler une clientèle prête à payer un peu plus cher pour des produits de meilleure qualité et plus pratiques à utiliser.

En adoptant ces approches innovantes, il serait possible de se démarquer sur le marché local et de répondre à une demande croissante pour des produits de qualité supérieure et plus durables. Cela permettrait également de renforcer la position de l'entreprise sur le marché et d'attirer une clientèle fidèle à la recherche de produits de qualité.

Le marché des cure-dents et pics à brochettes est en, de façon incontestable, en croissance, au regard du développement du secteur de la restauration et des débits de boissons.

Avec une bonne stratégie de production et de distribution, il peut devenir un multimillionnaire en un lapse de temps.

Passionné du Web, à la fois Economiste et Conseiller en Gestion des Ressources humaines, monsieur BAMBIO a fondé investirauburkina.net en février 2007.
Plus de détails sur Monsieur BAMBIO

Investir au Burkina

Magazine burkinabè
de l'information
économique sectorielle
Tél. : (00226) 70095946
direction.bf@investirauburkina.net

A propos

Burkina Faso

Newsletter

Soyez informé (e) de nos prochaines publications