fbpx

Avec un cheptel bovin estimé à plus de 10 millions de têtes en 2022, le Burkina Faso est le deuxième pays de l’UEMOA, après le Mali, dont le cheptel bovin est numériquement le plus important.

Malgré un potentiel de production laitière important, la production laitière est insignifiante face à une demande en forte croissance.

Le Burkina Faso importe 90% de sa consommation de lait et de produits laitiers.

Le lait et crème de lait, concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants, sont les produits les plus importés au Burkina Faso. En 2020, leur part en valeur a atteint 79% de l’ensemble des importations de lait et produits laitiers importés par le Burkina Faso.

Les principaux fournisseurs de lait et produits laitiers du Burkina Faso

Le lait et les produits laitiers importés au Burkina Faso proviennent essentiellement l’Irlande, la France, la Belgique, les pays bas et la Nouvelle-Zélande comme premiers fournisseurs du Burkina Faso.

Une part importante du lait et des produits laitiers consommés au Burkina Faso provient également de pays d’Afrique, notamment le Togo, le Ghana et la Côte d’ivoire. Dans la réalité, il s’agit de marchés de réexportation, toujours alimentés par les succursales ou représentations de sociétés laitières européennes installées en Afrique.

Les importations de lait et produits laitiers au Burkina Faso en 2020

La valeur totale des importations de lait et produits laitiers en provenance du reste du monde s’est élevée à 21 512 000 euros (14 063 660 919 de F.CFA) en 2020 contre 16 497 000 euros (10 785 060 160 de F.CFA) en 2016 soit une augmentation de 30,40%.

Le lait et crème de lait concentrés sont les produits les plus importés au Burkina Faso.

Importations de lait et crème de lait concentrés

Le montant des importations de lait et crème de lait concentrés s’est établit à 17 007 000 euros (11 118 477 187 de F.CFA) en 2020 contre 18 885 000 euros (12 346 236 354 de F.CFA) en 2019, soit légère baisse de 10%.

Les principaux pays fournisseurs du Burkina Faso sont les Pays-Bas pour un montant de 6 670 000 euros (4 360 571 696 de F.CFA) soit 39,2 % de la commande, l’Irlande pour 3 673 000 euros (2 401 256 347 de F.CFA) soit 21,6 %, la Nouvelle-Zélande pour 1 800 000 euros (1 176 765 975 de F.CFA) soit 10,6 %, la France pour 1 348 000 euros (881 266 963 de F.CFA) soit 7,9 %, le Togo pour 1 178 000 euros (770 127 954 de F.CFA) soit 6,9 %, la Belgique pour 1 008 000 euros (658 988 946 de F.CFA) soit 5,9 % et la Malaisie pour 741 000 euros (484 435 326 de F.CFA) soit 4,4%.

D’autres pays fournisseurs comme la Pologne, la Chine, la Côte d’ivoire, les Emirats arabes unis, l’Italie, la Suisse, l’Argentine, l’Australie, le Nigéria et l’Espagne approvisionnent également le Burkina Faso en lait et crème de lait concentrés, de façon irrégulière et pour des quantités moins importantes. En 2020, la valeur totale des importations de lait et crème de lait concentrés en provenance de ces fournisseurs secondaires s’est élevé à 586 000 euros (383 102 700 de F.CFA) soit de 3,44% de la valeur totale des importations de lait et produits laitiers.

On enregistre une augmentation de la valeur des importations en provenance des Pays-Bas (6%) et de la France (73%) en 2020 malgré la covid-19 survenue dès décembre 2019.

Importations des autres types de laits et produits laitiers

Outre le lait et crème de lait concentrés, le pays importe les produits laitiers ci-dessous :

  • Lait et crème de lait non-concentrés ;
  • Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés ;
  • Beurre, y compris le beurre déshydraté et le ghee, et autres matières grasses provenant du lait ainsi que les pâtes à tartiner laitières ;
  • Fromages et caillebotte ;
  • Lactosérum, même concentré ou additionné de sucre ou d'autres édulcorants ;
  • Produits consistant en composants naturels du lait, même additionnés de sucre ou d'autres édulcorants.

En 2020, la valeur des importations de ces produits laitiers secondaires s’est élevée à 4 505 000 euros (2 945 183 731 de F.CFA) soit 20,94% du montant total des importations de lait et produits laitiers. Ces produits proviennent essentiellement de la France, la Côte d’Ivoire, l’Irlande, le Ghana, le Togo, la Malaisie, la Belgique, la Chine, le Maroc.

Les importateurs de lait au Burkina Faso

Les plus gros importateurs de lait sont les commerçants importateurs, l’Etat, les Organisations Non Gouvernementales internationales (Caritas, Cathwell, Africaire, etc.).

Les seconds plus gros importateurs de lait sont les grossistes qui assurent la distribution auprès des autres acteurs de la filière. En fonction de la taille, on distingue les grossistes des ½ grossistes.

Viennent les unités de transformation qui utilisent le lait en poudre comme matière première pour la fabrication de divers produits laitiers.

Et enfin les unités de vente qui sont les Supermarchés, les alimentations et les superettes des stations d’essence et les boutiques de quartiers qui sont les chevilles ouvrières de la distribution du lait et des produits laitiers importés au Burkina Faso.

BAMBIO Z. François, investirauburkina.net

Sources : Calculs du CCI sur la base des statistiques de Direction Générale des Douanes depuis janvier 2007, Calculs du CCI sur la base des statistiques de UN COMTRADE jusqu'à janvier 2007.

X

Right Click

No right click