fbpx

Le secteur agricole au Burkina Faso présente de nombreux atouts et opportunités d'investissements. Ces dernières années la transformation de produits agricoles locaux s'affiche comme un levier important de l'agro-industrie au Burkina Faso.

Il existe une diversité de produits agricoles dominés par les céréales (le maïs, le riz, le niébé…) le coton, les tubercules (l’igname, la patate, le manioc, et la pomme de terre), les produits oléagineux et les fruits et légumes.

Le pays occupe le 4ème rang des pays africains producteurs de coton conventuel, 2ème pays africain producteur du coton biologique, 2eme plus grand producteur de fruits et légumes en Afrique de l’Ouest.

Le Burkina Faso figure parmi les plus grands producteurs d’anacarde, de karité, de sésame, de gomme arabique, de mangue et de sorgho dans la sous-région Ouest africaine.

L’agriculture est l’un des secteurs qui présente le plus d’opportunités d’investissements au Burkina Faso.

Les opportunités d’investissements

Les spéculations agricoles qui présentent les meilleures opportunités d’investissements sont : les fruits et légumes, les céréales, les tubercules, le riz, le maïs, niébé, les épices, le fonio, le petit mil, coton, le sésame, l’arachide, l’anacarde, noix et amandes de karité, les oléagineux…

26 idées de business à lancer dans le secteur agricole

Idée de business

01

Commercialisation du maïs et du niébé (haricot)

02

Etuvage, ensachage et commercialisation de riz paddy

03

Fabrication de couscous à partir de céréales locales (petit mil, maïs sorgho)

04

Fabrication de bières et vins à partir des céréales locales (sorgho rouge, riz)

05

Fabrique de divers produits alimentaires à base de céréales locales (corn flakes, bouillies et autres…)

06

Fabrication de farines enfantines à partir de céréales locales

07

Fabrication de mil germé pour malterie à base de sorgho rouge

08

Transformation de farine de néré en soumbala

09

Fabrication de dêguê à partir de céréales locales (petit mil et sorgho rouge)

10

Fabrication de semoule de céréales locales (maïs, mil sorgho) et de son

11

Transformation du coton (Production de fils à tisser, pagne tissé, autres tissus et produits en coton etc.)

12

Fabrication industrielle de farines de céréales locales (sorgho, de maïs, petit mil) et leur conditionnement en sacs de 1,2,3,4,5,10,15,20,25,30..50 kg

13

Pains et de pâtisseries à base de farines de céréales locales

14

Boulangerie à l’aide de farines composées (farines locales et farine de blé)

15

Fabriques d’aliments pour bétail à base de céréales locales, de feuilles, de tiges de mil et d’herbes

16

Production de Pâtes alimentaires à base de céréales locales

17

Unité de fabrication de jus et de limonades de fruits

18

Construction de magasins de stockage d'oignons, de tomates, de pommes de terre etc.

19

Biscuiterie à base de céréales locales (petit mil, maïs, sorgho et d’autres ingrédients …)

20

Complexe agro-industriel de production et de transformation de maïs

21

Unité de nettoyage et de conditionnement du sésame

22

Unité de fabrique d'huile d'arachide

23

Unité de fabrication de beurre de karité

24

Création et encadrement de pépinières de plantes médicinales

25

Collecte, traitement et commercialisation d’anacardes

26

Unité de collecte, de conditionnement de la gomme arabique

Le secteur agricoles au Burkina Faso présente de nombreux autres atouts.

Le pays dispose de 9 millions d’hectares de terres cultivables dont seulement 1/3 est exploité. Le potentiel en terres irrigables est estimé à 233 500 hectares dont seulement 26 758 hectares sont, pour l'heure, aménagés.

Il existe un important potentiel en eau pour faciliter l'entrepreneuriat agricole. On estime à 10 milliards de m3 le potentiel en eau de surface et à 113 milliards de m3 le potentiel en eau souterraine.

Les investisseurs sont attendus dans l’agriculture intensive et moderne dans les pôles de croissance agricoles et agro-industriels, notamment : Bagré, Vallée du Sourou, Kompienga, Samendeni, etc.

Par ailleurs, le Gouvernement a mis en place des nombreuses facilités pour les investissements agricoles et affiche son ambition de l’agro-business un levier important de l’économie burkinabè.

BAMBIO Z. François, investirauburkina.net