fbpx

Au Burkina Faso, l’étranger est perçu comme un personnage de marque à accueillir et à respecter plus encore que quiconque. Un homme d’affaires étranger peut y investir sans contrainte supplémentaire.

Point besoin de visa préalable il fera sa demande à l’aéroport, il pourra être dirigeant de société, détenir 100% du capital de sa société, acheter des biens, etc...

De son côté, l’homme d’affaire Burkinabè s’est rapidement internationalisé comme le témoigne la création rapide de nouvelles lignes aériennes internationales et le développement d’entreprises Burkinabè à l’internationale dans le secteur notamment de la Banque, du BTP, etc..

Une des questions que se posent ces entrepreneurs internationaux est la fiscalité.

Dans quel état dois-je payer la TVA ? exonération ? double imposition ?

lmpôts sur les bénéfices, suis-je taxé deux fois, exonéré ? Si non où et à quel taux ?

Si je distribue des dividendes seront-ils taxés ? si oui à quel taux ?

Mes expatriés paieront il leurs impôts au Burkina, dans le pays tiers ou deux fois ?

Le présent ouvrage répond à ces questions pour permettre à l’opérateur économique comme au fiscaliste d’avoir une réponse claire, précise et documentée.

En annexe, vous trouverez une étude comparative de l’ensemble des conventions fiscales signées par le Burkina Faso, les pays concernés ainsi que leurs incidences en la matière.

Télécharger l'ebook

X

Right Click

No right click