véhicules | pièces détachées Commerce de pièces détachées d'automobiles : une affaire en or

Au Burkina Faso, le marché des pièces détachées d’automobiles affiche une forte croissance.

  •  
  •  
Photo utilisée à titre d'illustration Photo utilisée à titre d'illustration - Crédit photo : preignan-automobile.fr

Les quantités importées de pièces détachées sont passées de 1 826,3 tonnes en 2009 à 3 249,5 tonnes en 2013, soit une augmentation de 77% en l’espace de 5 ans.

En 2013, la valeur des importations de pièces détachées d’automobile s'est chiffrée à 5,65  milliards de FCFA, contre 2, 74 milliards en 2012, soit une progression de plus de 100%.  

Selon la Rédaction de investirauburkina.net, le montant total consacré à l'importation de pièces détachées d'automobiles avoisine 7 milliards de FCFA en 2014 et va atteindre 20 milliards à l'horizon 2020, si la même tendance se confirme. Le marché des pièces détachées d’automobiles jouie donc incontestablement d’une bonne santé et affiche de très bonnes perspectives.

Parmi les variables qui expliquent l’accélération de ce marché, figure indéniablement l’envol des importations de véhicules « au revoir la France ». Les importations de ces véhicules d'occasion se seraient accrues dans les années 90, après la dévaluation du FCFA. Selon les statistiques douanières, le Burkina Faso a importé 30 581 véhicules en 2013, dont 80 à 90% de véhicules de secondes mains. L’entretien de ces véhicules, parfois de véritables épaves ambulantes, a fortement boosté le commerce des pièces détachées d’automobiles. Figure également au nombre des variables ayant positivement impacté ce commerce, le développement du secteur minier dont l’ensemble du parc automobile est énorme. 

Au Burkina Faso, de nombreux commerçants, jadis affairés à d’autres commerces, ce sont reconvertis en vendeurs de pièces détachées d’automobiles,  à cause des profits importants que génère ce filon. La majorité des pièces dites neuves vendues au Burkina Faso est taguée "made in china " et catégorisées en 1er, 2ème et 3ème choix, en fonction de leur qualité. Viennent ensuite les pièces d'occasion parfois issues de casses. Mais, de plus en plus, le marché ghanéen des pièces détachées, du fait de son dynamisme, devient un important recours pour certaines commandes spécifiques passées depuis le marché burkinabè.

L'Union nationale des importateurs et vendeurs professionnels de véhicules et de pièces détachées d’occasion (UNIVP) et l' Association des commerçants de pièces détachées du secteur informel (ACPSI) sont des acteurs majeures de ce business et, regroupent en leur sein tous les grands vendeurs de pièces détcahés.

Le marché des pièces détachées d'automobiles augure assurément un bel avenir et ferait encore plus d'entrées.

 

BAMBIO Z. François, pour investirauburkina.net 

  •  
  •  
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2284 fois Dernière modification le lundi, 07 septembre 2015 19:32
BAMBIO Z. François
Dernières publications